conseil municipal du 26/11/2018: Révision PLU KANBO

Lettre ouverte d’un itsasuar

 

Et c’est cela qu’on appelle démocratie…

Alors ne nous étonnons pas d’assister à une multiplication des révoltes.

 

Je ne suis pas Kanboar, tout au plus un voisin, mais un voisin concerné par des décisions qui impactent sa vie et celle de ses concitoyens.

J’ai donc assisté, comme de nombreux Kanboar et Itsasuar  au dernier conseil municipal de Kanbo dont le sujet principal était le Plan Local d’Urbanisme de la commune. Les conseillers allaient donc être amenés à débattre et à se prononcer.

 

L’opposition fit son travail, relevant le manque de concertation, la non prise en compte de ses réflexions et de ses propositions…Nous n’en attendions pas moins, un exercice de démocratie dans une ambiance lourde, agressive, voir un peu irréelle tant de nombreux regards semblaient vides, intéressés, attendant sagement qu’on en finisse !

 

On assista a des échanges un peu ubuesques où l’on apprit que les voitures cela pollue, qu’un parking ce n’est pas esthétique, que personne ne veut prendre le train (à quoi bon avoir alors dépensé des dizaines de millions d’euro pour rénover cette ligne de chemin de fer ?), que les résidences secondaires à Kanbo c’est pas la même chose que dans les autres villes et villages et enfin que Kanbo allait être embouteillé des l’aube par tous ces itsasuar dans leurs voitures se dirigeant en masse et prestement vers la gare…Il ne manquait plus que quelques zombies rois du covoiturage et affamés du sang kanboar pour compléter le tableau (je plaisante). Et que dire de la défense de la scoop Alki par ceux-là même qui n’ont pas levé le plus petit doigt voir même qui pensent ou ont pensé que cette entreprise était un « ramassis de terroristes ».

 

Je crus à un moment que nous allions quand même assister à un débat de fond sur des problématiques qui engagent l’avenir mais de l’adjoint à l’urbanisme au Maire rien ou pas grand-chose, la grande majorité des élus se taisent, n’ont-ils rien à dire, sont ils au moins intéressés par le sujet, ont-ils même lus les documents…légitimement on peut en douter. Heureusement pour cette majorité, ils ont un sauveur, Vincent Bru, le député qui depuis l’ouverture du conseil était plus intéressé par son téléphone mobile que par les échanges d’amabilité se fit un devoir de pallier à l’incompétence de ses colistiers et se fit un plaisir, comme le vieux matou politique de l’ancien monde qu’il est, de défendre son PLU…On sentit alors comme un soulagement autour de la table…la messe était dite il ne restait plus qu’à voter et comme dans toute démocratie qui se respecte mais qui ne respecte pas les autres Madame le Maire procéda au vote :

Qui est contre ? – Qui s’abstient ? – Jamais elle ne demanda Qui est Pour ?

Petite question à Monsieur le Préfet : un avis pour lequel personne n’a voté pour est-il bien légal ? Je n’ai vu quant à moi aucun élu lever la main afin de voter pour…

 

 

  • © 2014