MOBILITES : SE DEPLACER AUTREMENT

Le choix du type de mobilité impacte très fortement l’environnement, la santé, la vie sociale, le travail et très directement le pouvoir d’achat des habitants.
Le premier défi est de permettre à chacun de se déplacer avec des moyens non polluants et de manière sécurisée et d’inciter à utiliser les transports en commun (bus, train).
Nous soutiendrons les objectifs du plan de déplacements urbains de la CAPB en cours d’élaboration.
Dans ce cadre, nous mènerons entre autres, les actions suivantes :

Mobilités douces

  • Dans le centre-bourg, assurer une continuité des trottoirs et donner la priorité aux piétons.
  • Proposer un plan global de réhabilitation des parcours à pied ou à vélo sur la commune.
  • Mettre à disposition des vélos pour des besoins ponctuels.
  • Généraliser l’accessibilité des voies pour les personnes à mobilité réduite et les poussettes.
  • Sensibiliser les usagers : faire découvrir, expliquer et donner goût aux pratiques alternatives (ateliers mobilité pour les plus jeunes, etc).

Transports en commun :

  • Soutenir et améliorer le projet de navette inter-urbaine, initié par le syndicat des mobilités (actuellement en phase de test pour 2 ans).
  • Créer une politique tarifaire globale mixant différents moyens de locomotion, par un ticket unique et des horaires adaptés.
  • Proposer une tarification sociale et tendre vers la gratuité pour tous.
  • Informer sur les aides existantes (par exemple pour le trajet domicile-travail, prise en charge à 50% de l'abonnement par l'employeur).
  • Rendre les transports en commun accessibles aux personnes à mobilité réduite ou en situation de handicap.
  • Mettre en place un service de transport à la demande.
  • Intégrer dans tout nouveau projet d’aménagement la question des déplacements, pour éviter au maximum l’usage de la voiture individuelle.
  • Réfléchir à la réorganisation de l'accompagnement des enfants jusqu'aux écoles (sécuriser les arrêts scolaires, en mettant en place des circuits à pied et à vélo pour les scolaires et en développant des réseaux d'entraide entre parents).

La voiture :

  • Inciter le co-voiturage par la mise en place d’outils de partage d’information, des aires adaptées et pensées pour une intégration paysagère harmonieuse.
  • Expérimenter la mise en place d'un système de mutualisation de véhicules.
  • Prioriser l’achat par la commune de véhicules et matériels moins polluants.
  • Mettre en place un groupe de travail sur les risques d'accident sur la voirie à Cambo et organiser des campagnes de sensibilisation.