URBANISME

L’urbanisme dessine le Cambo de demain. Afin d’éviter l’étalement urbain, nous sanctuariserons les terres agricoles.

Notre première mesure, sera de rendre les terres de Marienia et Mulienia à leur vocation agricole.

Nous souhaitons mettre en place une politique ambitieuse du logement.

Penser l’habitat à Cambo, c’est :
– aider la population locale à s’installer, notamment les jeunes
– créer du logement social,
– établir le diagnostic du bâti existant et travailler sur la réhabilitation par tous les outils tel que l’Office Foncier Solidaire (OFS)
– accompagner les citoyen.e.s dans le cadre de projets d’habitat participatif.

Nous souhaitons agir sur les espaces publics existants afin d’accroître et d’optimiser leur utilisation :

– Au parc St Joseph, lieu central de rencontre, créer une aire de pique-nique avec barbecue, faire évoluer la halle Bernadette Jougleux afin d’élargir ses fonctions et usages, penser à une guinguette d’animation saisonnière

– Au parc Labéguerie : aménager les abords des installations de loisirs pour en faire un lieu plus accueillant et multigénérationnel, installer des bancs, végétaliser. Développer dans ce site les chemins de mise en forme et valoriser les promenades.
– Favoriser la place du piéton dans le centre bourg et les liaisons entre quartiers

Nous prônons ainsi un renforcement des mobilités douces et une réappropriation de la commune par ses habitant.e.s. Ces pratiques seront un atout pour la population de Cambo. Nous impulserons aussi le tourisme de demain : familial, durable et raisonné, de bien-être et de santé.

– Rouvrir les sentiers permettant de réaliser des balades (une boucle des collines, accessible depuis le centre bourg)
– Réhabiliter le GR8

Cambo a des atouts naturels incontestables. Elle tire de son environnement l’une de ses ressources les plus précieuses qui fait d’elle la ville d’eau la plus importante du Pays Basque.

Nous souhaitons développer un projet d’aménagement autour de la Nive qui permette de relier le haut et le bas Cambo :

– Initier la réhabilitation de Xerri Karrika : cette rue relie les deux visages de la commune.
– Créer une plage fluviale sécurisée au quartier Haurtzain
– Créer des sentiers aménagés sur les berges de la Nive

Nous souhaitons promouvoir le patrimoine de Cambo, qu’il soit naturel, architectural ou immatériel.

Une réelle politique culturelle doit permettre de faire rayonner Cambo, tout en évitant l’élitisme et la déconnexion comme nous l’avons connu ces dernières années.

Nous allons mener une réflexion sur la valorisation d’Assantza :
– créer un musée permanent, en s’appuyant sur les artistes locaux : Tillac, Etchevarria, Etchevers…

– étudier les possibilités d’en faire un lieu de vie, d’animation, de création et de rencontres intergénérationnelles.

– développer la pratique amateur

Arnaga ne doit pas être uniquement un outil de promotion tourné vers l’extérieur. Nous souhaitons réutiliser les jardins pour des festivals de culture populaire, tels que théâtre, musique, expositions…

Cambo est un village où le tissu associatif, important vecteur du lien social, est très dynamique.
La commune doit organiser une concertation afin de répondre au mieux aux besoins de tous et toutes.

– Accompagner les comités des fêtes et les associations dans la mise en place de leurs projets
– Pérenniser la journée des associations,
– Créer un Pass solidaire qui permette l’accès aux activités sportives et culturelles
– Soutenir les initiatives de création artistique et artisanale
– Redonner de l’élan et du sens au jumelage avec Deba en partageant les pratiques telles que la parité, l’écologie, la démocratie participative, l’accueil communal des aîné.e.s …

Dans les activités culturelles comme sportives, nous souhaitons promouvoir la mixité et nous porterons une attention particulière à la question de l’égalité fille/garçon, femme/homme car nous sommes conscients que les pratiques de respect et d’égalité entre les genres doivent s’apprendre dès le plus jeune âge.