Gestion municipale : Vincent bru choisit les chefs d’entreprise

 Lors de sa réunion de campagne, lundi 17 mars, Vincent Bru annonce clairement la couleur, par la voix de son colistier Christian Devèze  qui appelle de ses vœux l’arrivée au conseil municipal de chefs d’entreprise, pour gérer un budget communal dépassant largement les 10 millions d’euros.

Une telle somme, ça ne peut bien sûr être laissé aux soins de simples citoyens. Circulez, laissez la direction des affaires à ceux qui savent ce qu’est un million d’euros… Voilà le fond de la pensée qui transparait sous le vernis « démocratique » autoproclamé ces derniers jours, derrière le crédo « écologique » affiché tout récemment.

Les kanboars ne se laisseront pas abuser par ceux qui « savent » dépenser l’argent de la commune. Ils n’oublierons ni l’urbanisme galopant de ces dernières années , ni la spéculation et la vente des terres communales aux géants de l’immobilier (comme le terrain Usimendia).

Ils se demanderont ce que Bru a fait ces 18 dernières années pour préserver notre planète, avant de se convertir in extremis à la transition écologique…

Notre liste, constituée de personnes salariées ou retraitées, ancrées dans la vie de tous les jours, partageant les difficultés sociales de la population, est à même de gérer la commune au plus prêt de l’intérêt de ses habitants, sans en référer au monde de la finance et de l’urbanisme.

Nous n’avons pas attendu que l’écologie soit à la mode pour nous soucier de l’environnement.

Notre conception de la démocratie ne s’arrête pas à l’utilisation de quelques votes à bulletin secret. Elle se veut participative, en réel contact avec les citoyens par des commissions extra municipales.

 

Votez Nahi Dugun Herria

  • © 2014