Lettre ouverte d’une ancienne membre du comité des fetes

Monsieur le maire,

Je n’ai pas pour habitude de m’adresser à vous par écrit, mais cette fois ci, j’y tiens particulièrement. D’une part, je pense que je me serais très vite énervée avec les réponses que  vous m’auriez données et d’autre part je tiens à ce que mes propos restent par écrit afin d’apporter mon soutien à tous les jeunes ou anciens jeunes qui font ou qui ont fait partis du comité du haut et du Bas Cambo.

Vous voyez où je veux en venir ! Je ne vous cache pas que votre phrase « la relance des fêtes patronales au haut Cambo » m’a mis en colère et je pèse mes mots ! Vous êtes-vous concerté avec les personnes concernées ? Pourquoi visez-vous uniquement le comité du haut ? Vous espérez « retrouver un caractère plus attractif… destinés à l’ensemble de la population ? » Quel(s) public(s) vise-t-on  lorsque l’on organise les fêtes patronales ? Dans vos propos, je comprends que les fêtes ont perdu ces dernières années, qu’elles ne rencontrent plus de succès, peut être pensez-vous refaire défiler les chars ? Mais sachez que le défilé n’intéressait plus les camboards et les associations en avaient assez de donner tant d’énergie à la conception des chars. Cela n’empêche pas de les reprogrammer un jour mais rien n’oblige de faire ce défilé chaque année, encore et encore !

Et la nouvelle formule du dimanche ne vous convient pas ? Eh bien, aux camboards OUI et si vous veniez au moins aux fêtes le dimanche, vous sauriez que camboards, anciens camboards et habitants des villages autour se donnent rendez-vous ce jour-là pour passer un moment convivial.

La première année vous avez tout simplement boycotté les fêtes du haut, vous avez jugé, critiqué le comité en leur reprochant l’arrêt des chars.

A l’époque où je faisais partie du comité, nous rencontrions des difficultés durant les fêtes (pétards, moins de chars, fêtes de Bayonne, participation en baisse des camboards et j’en passe), je me souviens très bien que vous aviez là encore fait des reproches au comité (où il n’y avait quasiment que des filles) car certains camboards ou non camboards réussissaient à gâcher les soirées avec les bagarres et une alcoolisation vraiment pas festives. L’équipe suivante du comité est arrivée avec des idées fraîches et originales. Et le résultat se ressent désormais et je les en félicite !

Tout cela pour vous conseiller de réamorcer et vite le dialogue avec les comités qui depuis trop longtemps doivent gérer seuls les fêtes patronales. Cela demande beaucoup de responsabilités, d’organisation, d’entraide et de temps et ça pour des jeunes de 18 à 25 ans ce n’est pas rien ! Alors en tant que maire , vous vous devez de les concerter, les écouter et surtout de les encourager !

Merci de votre attention.

Cordialement.

Mayi

  • © 2014